Comment bien présenter une soupe dans la photographie culinaire ?


La soupe n’est sans doute pas la meilleure des recettes dans le choix des sujets à traiter dans la photographie culinaire. En effet, elle est trop simple pour le photographe qu’il sera difficile de trouver la bonne option et technique pour la prendre en photo. Cette mission s’avère être ainsi difficile, alors qu’on est face à un sujet résolument simple, tellement contradictoire comme constat. Toutefois, diverses techniques et astuces peuvent parvenir au professionnel ou amateur de photographie à faire ressortir le côté délicieux des soupes dans les clichés.

La gestion de la lumière

La texture de la soupe est ici le principal but du jeu de lumière lors de la prise de photographie d’une soupe. Une lumière qui traverse diagonalement la ligne qui se met entre l’appareil et le sujet en question fera ressortir la propriété du liquide. Aussi, se mettre à contre-jour est une option qui permettra de recevoir un reflet venant de la soupe, celui-ci qui sera ensuite figé pour donner un rendu brut qui met grandement en valeur l’objectif. En outre, une lumière latérale n’est pas non plus catastrophique puisque le rendu sera résolument paisible, sans aucune dégradation de surface, tout en étant cosy. Toutefois, ce ne sont que des propositions et vous vous devez de vous adapter en fonction de l’environnement de prise. Prenez quelques clichés dans ces différentes positions et évaluez le rendu. Vous saurez l’image qui touche et inspire le plus.

Un petit plus au niveau de la mise au point

Vous ne pouvez jamais effectuer une mise au point automatique sur ce plat puisque les capteurs auront des difficultés à placer un point d’accroche sur la surface plane des soupes. Dans cette étape de la photographie culinaire donc, il faut, en premier lieu, passer au mode mise au point manuelle. Le centrage est donc de rigueur. Sinon, si vous tremblez trop pour pouvoir fixer un plan idéal, vous pouvez solliciter l’option rajout d’ingrédients dans la soupe pour avoir un objectif. En sus, vous aurez un surplus au niveau du rendu avec les reliefs obtenus. Enfin, si cette alternative n’est pas réalisable évoque le détenteur de la recette, vous pouvez vous user de la source de lumière pour créer un point d’accroche. En se plaçant directement en face de la soupe qui, à son tour, reçoit également une lumière directement en son centre, vous aurez votre fameux objectif.

Concevoir la présentation du sujet

Vous pouvez également puiser dans vos inspirations et transformer complètement la présentation du sujet à photographier. En effet, avec une soupe, vous avez la possibilité d’imiter l’aspect d’un cocktail, c’est-à-dire de placer la recette dans un récipient totalement transparent. Vous vous ouvrez ainsi de nombreuses portes de créativité dans la prise de votre photo culinaire. De côté ou de face, incliné ou droit, et même de très près, votre cliche peut aussi être agrémenté d’autres éléments, comme les ingrédients de la soupe par exemple. Pour aller plus loin, vous pouvez même donner une figure laissant à penser les modes de préparation de cette spécialité.